Frédéric Gouis

Kelly Slater est le plus grand sportif de tous les temps !

In Surf & Foot on 21 juin 2012 at 11:28

© Frédéric Gouis

Forcément, les puristes vont tiquer. Oui, c’est Quiksilver, son sponsor depuis 20 ans, qui lance le débat. Le surfeur américain Kelly Slater est-il le plus grand sportif de tous les temps ? Le débat pourrait être vicié dès le départ.

D’ailleurs, la belle infographie (ci-dessous) qui vient étayer le propos de la marque de surfwear prend en compte des critères, comment dire, so US… Le nombre de couvertures de magazines, combien les artistes avec qui il a enregistré des albums ont collectionné de disque d’or (WTF !)… Les puristes peuvent s’étouffer et noter aussi que nos amis Australiens de Quik oublient allègrement pour leur comparatif des sportifs du dimanche comme Pelé, Borg, Jesse Owens, Mark Spitz, Mohamed Ali, Maradona, Fangio, Carl Lewis, Merckx ou Nadia Comaneci…

Néanmoins, Slater peut afficher 11 titres de champion du monde. Même notre Sébastien Loeb dans une discipline qui se concourt à trois postulants au titre n’y est pas encore… Comme aucun autre sportif de l’histoire. Ensuite KS dure, dure… Entre son 1er et son 11e titre mondial, il s’est écoulé 19 ans. Et ce n’est pas fini ! Il est actuellement 2e au ranking de la saison en ayant loupé une des quatre épreuves de la saison, car blessé. Cette longévité, contrairement à certaines autres disciplines, ne s’explique pas par une stagnation du niveau. Bien au contraire. Les surfeurs actuels utilisent leur board comme un skate. On est loin du surf de compétition presque pépère des années 90. Pourtant, à la fin c’est toujours King Slater qui l’emporte, signe qu’il a largement fait évoluer son style pour coller aux standards du moment.

D’ailleurs, s’il n’avait pas rangé ses planches pendant quatre années, au tournant du siècle, quinze trophées de champion du monde ne seraient-ils pas alignés sur sa cheminée ? Quoi que, son exceptionnelle longévité peut s’expliquer aussi par ce break loin de la compétition.

Alors, oui, ce classement peut prêter à sourire. Pourtant Slater ne doit néanmoins pas se trouver bien éloigné de la place de N°1. Et pas qu’en surf…

Frédéric Gouis 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :