Frédéric Gouis

Le football, la panacée pour la province

In LH Beach - Le Havre, Reims, Surf & Foot on 14 avril 2012 at 18:06

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au-delà de mon attachement pour ces deux clubs de football, professionnel pour le Stade, sentimental et filial pour le HAC, leur fin de saison s’avère primordiale. Pour eux et encore plus pour leur cité.

Depuis 1979, le club phare du Havre n’a connu que la Ligue 1 ou 2, le monde professionnel du football hexagonal. Le HAC, c’est une histoire qui dure depuis 14 décennies toutes rondes. Alors, une relégation en National, obscure 3e niveau du football français, tient de l’impensable. Depuis 1979, le Stade de Reims a laissé l’élite du foot tricolore continuer son chemin sans lui. 33 ans loin des meilleurs, pour un club unique, un club mythique dans le coeur de millions de Français pour ses épopées et ses deux finales de Coupe d’Europe dans les années 50, cela ressemble à une petite mort. Alors, redécouvrir la L1 au terme d’une saison qui ne les a jamais vu quitté le podium, le trio synonyme de sésame, cela devient comme une évidence pour Reims. Pour le HAC comme pour le Stade, rien n’y acquis. Le stress peut arriver tant les enjeux vont au-delà de la sphère sportive. Au-delà du ballon rond, quoi !

A Reims, malgré les efforts de « Invest in Reims » et de son soleil qui se lève à l’est, passé le champagne et la cathédrale, économiquement, donc médiatiquement, l’encéphalogramme reste plat… Le moniteur indique la même platitude du côté du Havre. En dehors de son port, même s’il devient celui du futur Grand Paris, la réputation flirte avec le néant.

Le football pro, surtout la L1, tient d’unique manière d’exister médiatiquement chaque semaine pour bien des villes … Auxerre, Lens, Laval ou Guingamp seraient inconnues sans le football. OK, ce sont des petites villes. Montpellier, Nantes ou Metz, des métropoles régionales, existent médiatiquement, économiquement par ricochet, par le football, le sport collectif en général.

Alors, vous comprenez l’extrême importance de monter pour Reims, ou de se maintenir en L2 pour le HAC…

Frédéric Gouis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :