Frédéric Gouis

Le monde n’est pas bipolaire

In Le fil on 20 février 2012 at 21:43

 

Alors, comme cela, le monde serait manichéen ? Le bien d’un côté, le mal de l’autre. Le noir ou le blanc ; le pour et le contre !

 

Et le gris ? Et l’abstention ? Qui peut se prévaloir de posséder LA solution. Celle qui s’impose à toutes les autres. Personne ! Les diplomates le savent trop bien, tout est une question de compromis, de petits pas, de mains tendues vers l’autre, de solution médiane. Etre opposé à une idée ne signifie pas donner sa caution à celle qui lui fait face dans son exact opposé !

 

Le système à deux têtes, le clivage, la bipolarité, “moi ou le chaos“, rien de cela n’est moteur de progrès ! Alors, être contre n’indique pas embrasser le point de vue de l’autre… Ainsi, on peut ne pas aimer le PSG, sans pour autant idolatrer Marseille mais avoir dans son coeur le HAC ou les Verts de 76 ; on peut aussi ne pas goûter au talent de Picasso, pas plus qu’à celui de Gauguin, et leur préferer Monet ou Cézanne…

 

La diversité, voilà la richesse d’une civilisation. D’ailleurs, l’esprit critique permet de faire avancer une démocratie. Du moins, la maintenir à un niveau sufissament éloigné de la monarchie…

Frédéric Gouis



Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :